"Ce n'est pas parce que l'on a rien dire qu'il faut fermer sa gueule" Michel AUDIARD

mardi 30 septembre 2014

le Mémorial du 11 septembre à New York

En sortant de l'aéroport JFK de New York, le regard se porte d'abord et naturellement vers le sud de Manhattan, à la recherche presque instinctive des "Twins Towers". Hélas, ces deux tours ne sont plus et chacun en connait les causes et les circonstances.

On aperçoit alors la "Freedom Tower", appelée aussi "One World Trade Center". Sa construction n'est pas encore tout à fait terminée, même si des bureaux s'y sont déjà installés.
Fredom Tower

C'est une construction magnifique, élégante et raffinée. Elle n'a pas cet aspect massif des tours jumelles, mais une silhouette délicate, élancée. Et puis, disons le franchement, à elle seule, elle est un symbole, comme un défi lancé à la face des obscurantistes de tous poils.
Comme pour dire à tous ces fanatiques, à tous ces tueurs enturbannés que le temps de la crainte est passé. Qu'ils ne font plus peur. 

Nous avons bien sûr été visiter le "Mémorial du 11 septembre". Quand on rentre dans ce bâtiment souterrain, c'est un peu comme si on rentrait dans un endroit sacré, tant il est marqué de ce qui s'y est passé le 11 septembre 2001. "Nine eleven", comme disent nombre d'américains.

les fondations de la tour nord

Je ne vais pas, ici, décrire dans le détail ce que j'y ai vu. Par ce lien, vous aurez des informations bien plus précises et détaillées que je ne saurai le faire.

ce qui reste d'un camion de pompiers
Je veux simplement témoigner, par ces quelques lignes, de la beauté, mais aussi de la dignité de cet endroit chargé de chagrins et de douleurs.

Rien n'y est racoleur ou pleurnichard. Rien n'y est ostentatoire ou exhibitionniste.




les noms de toutes les victimes autour des fontaines

Nul esprit de vengeance ou de représailles. Nul esprit de rancune ou de vindicte.


Rien de tout cela dans ce Mémorial. Uniquement de la dignité, de la décence, du respect.

"aucun jour ne vous effacera de la mémoire du temps" Virgile

Pour autant, en sortant du Mémorial, on ne peut s'empêcher d'avoir, au plus profond de soi, un sentiment mêlé  de révolte et de colère. 
Et d'avoir envie de dire à tous ceux pour qui le 11 septembre 2001 n'est qu'un complot ourdi par la CIA, les juifs, Wall Street, que sais-je encore, j'ai envie de dire à tous ces menteurs, à ces négationnistes, d'avoir assez de courage et d'intelligence pour aller visiter ce musée. Mais nous savons tous que courage et intelligence ne sont pas les qualités premières de ces gens-là.




pour mémoire, aux éditions Zonaires: www.zonaires.com