"Ce n'est pas parce que l'on a rien dire qu'il faut fermer sa gueule" Michel AUDIARD

dimanche 6 mars 2016

le moulin à huile de Tencin

Le moulin à huile de Tencin existe depuis 1875. Mis à part une assez longue interruption entre 1914 et 1945, ce moulin fonctionne toujours avec quasiment les mêmes équipements, dont la lourde meule broie les cerneaux dans le socle, issu d'un rocher du col du Coq. C'est un système de courroie, lui aussi très ancien, qui actionne la meule.


la meule actionnée par des courroies


Puis, une fois les cerneaux broyés, Jacques, l'opérateur expérimenté dépose la pâte sur la "poêle" où il s'agit de griller légèrement la pâte afin d'éliminer l'eau encore contenue dans le cerneau. Tout l'art consiste à griller juste comme il faut, ni trop, ni trop peu.
Jacques

"la poêle"

Ensuite, la pâte ainsi chauffée est posée dans le pressoir, lequel pressoir exercera une pression de 600 tonnes pour extraire une huile aussi pure que savoureuse. Il faut à peu près 2 kilos de cerneaux pour faire un litre d'huile.
le pressoir

Jacques enlève ensuite du pressoir une grosse galette appelée "tourteau", ou "toule", lequel tourteau sera soit repassé sous la meule pour une seconde pression, soit utilisée pour l'alimentation animale.
à gauche les plaques de tourteau

Le moulin à huile de Tencin est certes une petite unité, ce qui ne l'empêche pas de produire 4000 litres d'huile par an, à partir de la production des agriculteurs locaux ou de particuliers, dont Monique L. qui m'a fait l'amitié d'ajouter les quelques noix de notre production aux siennes  et de me faire connaitre ainsi le moulin de Tencin et Jacques, le sympathique maitre des lieux.
Jacques, le maitre des lieux


Les productions des particuliers ne sont pas incluses dans le label "La noix de Grenoble", cette dernière bénéficiant d'une AOC depuis 1938, mais aussi, depuis 1996, d'une AOP, Appellation d'Origine Protégé, décernée par l'Union Européenne. C'est dire si sa qualité est reconnue.
En 2010, 10130 tonnes de noix avaient été produites par 1100 agriculteurs sur une aire géographique de 7000 hectares, en Isère.



"Angèle Cartier"
de Claude Bachelier
www.zonaires.com